En remplacement de la Tournette…

Mercredi 30 septembre : grand beau, températures assez élevées pour avoir déneigé suffisamment l’arête de la Belle Etoile ! Il n’en fallut pas plus pour contenter les 3 copines randonneuses venues, via le col de Tamié, garer la voiture aux Teppes ( petit parking situé à 1087 m non loin du hameau de La Ramaz).

La traversée de la Belle Etoile (1843 m), effectuée ce jour, passant par la Croix de Périllet (1710 m) et redescendant par le Pas de l’Ane jusqu’au col de l’ Alpette (1580 m), est absolument magnifique : après avoir “mangé son pain noir” en montant les 28 lacets du sentier de la forêt de Chevron, on découvre sur la crête un vaste paysage qui ne fera que s’élargir jusqu’au sommet.

L’arête est souvent effilée, de petits ressauts rocheux en escaliers amènent un peu de piquant. Des croix joliment gravées jalonnent ce parcours assez “alpin”, sur lequel le pas doit être sûr, et les mains libres pour franchir les quelques passages câblés avec échelons ( là, caser les bâtons de rando dans le sac). En effet, on surplombe d’immenses dalles et des pentes herbeuses très raides. En prime, l’accès au sommet du Roc Rouge (ou La Négresse) à 1720 m, est rapide depuis le col de l’Alpette, et a tenté l’une d’entre nous.

Le retour par le chalet de Périllet, dans la forêt de Pontvert, a bénéficié des rayons du soleil.

Une prochaine fois, on visera la Dent de Cons, située dans le prolongement de l’arête de la Belle Etoile.

Participantes : Nicole, Martine, Geneviève.


1 commentaire

Avatar

Martine Christin · ven. 9 Oct. 2020 à 15 h 35

Merci Geneviève pour le compte rendu; belle sortie , très agréable.

Les commentaires sont fermés.