En ce beau dimanche du 27 septembre, les conditions quasi hivernales nous ont dissuadé de monter aux Férices, et donc d’écouter le fameux brâme du cerf.

A défaut, une petite équipe motivée est allée découvrir le Mont Charvet (1572 m), atteint depuis le col de Marocaz, dans les Bauges.

Pas de cerf, mais 4 sangliers aperçus depuis le sentier déjà bien enneigé qui nous conduisait au chalet Ducrey (1350 m) !

Après une légère erreur de parcours, une fois ce chalet dépassé et la falaise de la montagne de Movins admirée, nous avons quitté la piste forestière du col du Pré du Tour, pour atteindre par un sentier discrètement balisé (jaune), la crête du Mont Charvet.

Au point 1572, dans une zone plus dégagée, nous avons fait la traditionnelle photo du sommet, satisfaits dans cette ambiance neigeuse, mais quelque peu privés de “vues imprenables” sur les sommets alentour.

La descente , agrémentée d’un rapide casse-croûte au chalet Ducrey (avec la réconfortante soupe Royco offerte par Martine, “le must” en randonnée), nous amena au col du Lindar (1187 m). De là, l’ex route départementale D32 (en fait, c’est une piste forestière) nous ramena au col de Marocaz, après 830 m de dénivelée, environ 9 km, durant 5 heures de marche.

Participants : Virginie, Nicole, Daniel, Martine, Geneviève.