Ce sommet se gravit facilement depuis la Brèche de Roche Fendue, située sur le parcours du GR 738, au sud-ouest du Pas de la Coche.

On peut l’atteindre en démarrant du Pont de la Betta (5 km environ après Prabert, à 1306 m), et en effectuant une belle boucle en sens horaire.

Circuit de 16 km et environ 1560 m de dénivelé.

On passe par le lac de Crop (site assez austère à 1906 m, rallié par un bon sentier agréable, notamment depuis les ruines du habert de Crop), le col de la Mine de Fer à 2401 m, bien paré de roches ferrugineuses, puis la Brèche de Roche Fendue à 2480 m, rejointe après une traversée d’éboulis bien gris, sous les faces redressés de sommet Colomb, avec la Brèche de l’Homme encore enneigée.

A la Brèche de Roche Fendue, la Pointe du Ferrouillet centrale sud se présente sur notre gauche ; quelques cairns et une trace modeste conduisent rapidement au sommet ; là, on profite d’une vue géniale sur la Croix de Belledonne, le lac de Grandmaison, le massif des 7 Laux, et en premier plan, le Ferrouillet pointe nord et les arêtes de la Scia. Au passage, 2 bouquetins se prélassent sans crainte ; ces lieux peu fréquentés méritent le détour.

Revenu à la Brèche, on entame alors une longue descente , d’abord très minérale, ensuite très bucolique et panoramique dans sa partie “sentier balcon”, qui ramène au Pas de la Coche selon une trajectoire nord-est. Une vue plongeante sur le lac de la Coche, quelques lacets et enfin retour vers le Habert d’Aiguebelle, niché au pied du vallon coloré du Vénitier !

On savoure l’arrivée au pont de la Betta après 8 h 30 de marche, incluant une pause pique-nique bienvenue sur le sentier-balcon.

Participante : Geneviève (la sortie, annoncée un peu tard, n’a pas ramené des foules !)