Les Plagnes par l’arête de l’Evêque

Publié par Geneviève le

Départ du Super Collet d’Allevard (1630 m) ; l’arête de l’Evêque s’atteint par le chalet du Collet.

Longue de 1500 m environ, dénivelée 400 m.

La première partie (piste de raquette hivernale) est bucolique, avec de beaux monolithes moussus parmi les conifères et myrtilliers.

Arrivé au croisement avec le sentier du refuge de la Pierre du Carre, on prend une trace bien raide toujours orientée sud/est ; certains passages sont câblés (corde sécurisant un tronçon pentu tapissé d’aiguilles de sapin), on met les mains sur quelques rochers, petits murs avec de bonnes prises, on chemine parmi les myrtilliers et rhododendrons, la vue s’élargit, les arbres se clarifient, et bientôt c’est l’arrivée marquée par l’aire de décollage des parapentes (2003 m).

Les Plagnes (2092 m) sont alors à portée de foulée de randonneur et le pique-nique est possible sur la crête des Plagnes, que l’on peut suivre comme fil conducteur orienté nord-nord/ouest au retour (télésiège de Claran, table d’orientation, col de l’Occiput, pistes de ski).

Cette arête de l’Évêque reste magnifiquement sauvage, nécessite un pied alpin, et en cette saison automnale, les « rouge » et les « beige » ajoutent à la beauté des lieux.

Participantes : Nicole et Geneviève ; Isabelle « en solo » (mille excuses, Isa, on a « zappé » ton inscription ! )

Catégories : Le blog