Du 22 au 29 février 2020. Séjour de ski de randonnée au gîte « Chez Philippe » à Saint-Delmas-le-Selvage (vallée de la Tinée).

Les participants : Jean-Baptiste, Anne-Sophie, Josselin, Nicole, Sigrine, Jean-Noël, Serge, Fabienne, Alain, Daniel, Geneviève, Marie-José, Dominique, Raphaël, Ghislaine.

A noter que le séjour est revenu à 178,04 € par personne sans compter le voyage aller retour.

Dimanche 23 Février

  • Mont Aunos
  • Croix de Carlé

Lundi 24 février

  • Mont Aunos
  • Peyre de Vic
  • col de Crous
  • Vallon de Gialorgues

Mardi 25 février

  • Combe de la Maisonnette
  • col de Crous
  • Croix de Carlé
  • Crête de la Castellane (randonnée pédestre)

Mercredi 26 février

Mauvais temps, beaucoup de vent mais pas de neige. Quelques courageux sont allées jusqu’au refuge de Sestières.

Jeudi 27 février

Beau temps le matin mais se couvrant rapidement. Neige à partir de midi.
Trois groupes par des itinéraires différents vers le col de l’Annelle.

Vendredi 28 février

Cabane et col de la Braïssa (2599 m) par le vallon de Sestrières, avec une fine couche de poudreuse, qui « botte » un peu à la montée, soleil printanier, mélèzes octo-centenaires, une belle dernière sortie pour cette semaine !

Un résumé du séjour en Haute-Tinée

Aventure partagée par les 3 à 73 ans ; joyeuse ambiance au gîte, avec un partage souriant des missions gastronomiques ; répartition en 2 à 3 groupes de skieurs lors de chaque sortie, avec des objectifs plus ou moins « alpins » selon les niveaux et les envies. Les dénivelées variaient entre 700 et 1100 m. Les initiateurs en ski de rando et les plus aguerris ont mis leurs compétences au service du groupe.

A noter une neige rare et assez dure selon les versants, avec quelques belles pentes en « moquette », du portage, des montées ou descente « sanglier » sur branches de mélèzes en forêt, et la récompense du vallon de Braïssa le vendredi.

Les conditions printanières ont permis une randonnée à pieds jusqu’à la Crête de Castellaret (2335 m), en versant sud/ouest, avec quelques grands névés, de jeunes chamois, le hameau de Rochepin.

Au final, j’ai apprécié lors de ce séjour, la gentillesse et la vitalité de tous les participants, l’austère vallon de Gialorgues menant par avalanches durcies et piste ombragée au vaste replat sous les tourelles de la Pointe Côte de l’Âne, et bien sûr la cabane de Braïssa au soleil ! Je laisse la plume à d’autres écrivains… Geneviève.

Des propositions de lieux ont déjà été faites pour le séjour ski de rando 2021 : Chablais, Val d’Aoste. A suivre…

Des photos

Catégories : Le blogSki de randonnée