Mont Trélod (2181 m) en traversée.

Publié par Geneviève le

au départ, vue sur l’arête du Colombier

de Magnoux, tout là -haut Le sapin !

le pierrier maudit !

vire franchissant la falaise

Crête sud

on rejoint l’arête rocheuse

au sommet du Trélod, 2181 m

vue du sommet

descente par voie normale

combe de la Somme

face nord du trélod

Dent des Portes

retour à la Chapelle (Doucy en Bauges)

hêtres flamboyants

les chamois en observation !

brumes de l’été indien

Belle course avec des passages aériens mais bien tracés.

Départ de La Chapelle ( Doucy en Bauges), parking près de l’ église ; on descend un bout de route jusqu’à Magnoux (931 m).

De Magnoux, on monte globalement vers l’est, par un court bout de route puis une piste qui finit par devenir un sentier, avec quelques points et marques en rouge.

Au sortir de la forêt, à 1430 m, un grand cairn balise le chemin : prendre la sente à droite, un peu descendante au début. Ne pas se laisser tenter par le sentier marqué dans l’éboulis juste au-dessus, et partant plutôt vers la gauche (nous avons fait l’erreur, et 50 m plus haut, au pied des falaises, on a bien remarqué l’absence de vire ou de passage dans la falaise, on a donc re-dégringolé jusqu’au grand cairn et vite constaté qu’on aurait dû prendre 5 minutes pour sortir la carte ! « mea culpa », dixit la personne qui avait proposé cette sortie !)

Ensuite, le sentier mène rapidement au sud, au pied de la falaise (orientée ouest) que l’on franchit par de belles vires surplombant de vastes toboggans rocheux ou herbeux ; la sente, toujours étroite et raide, débouche enfin sur un replat doté d’un beau sapin que l’on voit en fait dès le départ, depuis Magnoux.

A partir de cet emplacement reposant, une sente bien tracée va rejoindre la longue crête sud jusqu’au point 2000. De grandes herbes dorées formant un tapis agréable accompagnent la montée vers le nord, toute remplie du soleil de ce jour.

Après un coup d’oeil au parc à moutons de Pleuven, bien en contrebas, on rejoint enfin l’arête rocheuse terminale  du mont Trélod, orientée sud/nord, assez longue et ludique, balisée ça et là de marques jaunes.

Le signal du sommet est atteint ! on est en droit de casse-croûter parmi les blocs de beau calcaire gris et devant un panorama très vaste. La chaîne du Mont Blanc s’étale majestueusement, l’Arcalod et autres sommets baujus se laissent admirer avec leurs versants multicolores.

La descente s’effectue par la voie de montée classique rejoignant la Dent des Portes ; jusqu’au chalet du Charbonnet (1810 m), l’ambiance est très sauvage; les étendues vallonnées sont le domaine des chamois (une harde de 10 nous a fait le plaisir de dévaler juste en -dessous).

On arrive, après 980 m de dénivelée, au parking des Cornes ; là, 2 solutions, l’auto-stop jusqu’ à Magnoux si l’occasion se présente, ou la descente par sentiers et route, « pedibus cum jambis »;

Ce jour-là, on a eu de la chance !

Et notre traversée peut ainsi se résumer à 1300 m de dénivelée positive, 9 kms de distance, 980 m de dénivelée négative, des impressions colorées sur la rétine, des p’tits stimuli en zones rocheuses, plusieurs heures de bonheur !

 

Catégories : Le blog