D+ cumulé : 1191 m , distance totale parcourue : 12 km

Participants : Geneviève, Ghislaine, Martine, Sigrine, Daniel, Jean-Louis, Jean-Michel et Raphaël

Partis (et revenus, rassurez-vous !) à 8 et à 8h du parking de la station de Seythenex, nous entamons notre boucle par une montée paisible jusqu’au plan du Vargnoz puis nous redescendons légèrement vers le pas de l’Ours et son court passage avec câbles, sous la fraîcheur bienvenue des arbres.

Nous traversons la forêt en pente douce jusqu’au Pra Fourrier avant d’attaquer les choses sérieuses dès la sortie du bois puisque la pente devient assez raide jusqu’à ce que nous rejoignions le chalet de la Bouchasse où cohabitent en toute liberté lapins, jolis cochons roses et poules. Le temps de refaire le plein d’eau pour affronter cette journée déjà chaude bien que brumeuse et nous prenons la direction de l’arrivée du télésiège de la station par le chemin des chèvres. Nous bifurquons au sud-ouest avant d’atteindre le télésiège pour continuer notre montée vers la pointe.

Le paysage se fait plus minéral et moins calme car nous sommes rejoints par plusieurs groupes de nationalités diverses, montés par le télésiège pour gagner qui les falaises d’escalade, qui la via ferrata, qui le sommet. La chaleur devient lourde et l’horizon reste flouté par cette brume persistante, ce qui ne nous empêche pas d’atteindre le col, dernier arrêt avant de croquer la cerise sur le gâteau : la grimpette sommitale via les échelons et rampes métalliques qui nous mène enfin sur la Pointe de la Sambuy, but de notre périple.

Le temps de quelques photos, comme l’horizon reste désespérément bouché de brume et que Jean-Louis nous attend au col pour manger, nous ne tardons pas à redescendre par les mêmes échelons. Nous sortons notre pique-nique et commençons à prendre un repas bien mérité, les femmes qui piaillent d’un côté, les hommes silencieux de l’autre, faut pas déconner !

Le soleil brûle et Daniel s’impatiente : il n’y aura pas de sieste pour nous aujourd’hui ! Il est donc temps d’amorcer notre descente. Nous passons cette fois par l’arrivée du télésiège et finissons notre parcours par une descente assez directe, sous la remontée mécanique, dans un environnement sans grand attrait ni charme, ce qui achève de consumer les forces restantes de Jean-Louis.

Le temps pour chacun d’arriver au parking et de se déchausser, et on file à la terrasse du bar du coin, l’Avalanche, savourer quelques boissons rafraichissantes généreusement offertes par Geneviève avec la carte bleue de Daniel. La seconde tournée est pour Martine. Il est temps ensuite de nous séparer pour regagner chacun nos pénates après cette belle et sympathique sortie pédestre.

Catégories : Randonnée pédestre

2 commentaires

Geneviève · lun. 21 Juin. 2021 à 15 h 00

Bien vue, l’ambiance décontractée de cette virée !
Merci à notre scribe “volontaire”, très inspiré par les forêts et basse-cours baujues !
Pour moi, toujours un plaisir de remonter la Combe de la Sambuy, en bonne compagnie !

Martine Christin · mar. 22 Juin. 2021 à 11 h 31

Belle course , que je n avais jamais faite. Une de plus avec un groupe fort sympathique et de convivialité.
Merci à Raph pour le compte rendu et Ghislaine pour l organisation

Les commentaires sont fermés.