Bon ! Dimanche matin je suis bien décidé d’aller voir combien est tombée de neige et à me dépenser physiquement. Je me prépare, je vois des trouées bleues dans le ciel je me dis “des fois avec un peu de chance” !

Je prends la route de Preslette, direction la Florence, la piste est praticable donc je monte le plus haut possible je suis stoppé par un tas de neige dans un virage au niveau du chalet de La Doua à l’altitude de 1170m.

Départ skis aux pieds à 9 heures.

5 cm de neige sur la piste avec une température de -1°. Je déchausse pour passer la rivière, le raidillon est encore bien praticable, 10 cm de poudreuse sur neige dure.

Au niveau du chalet du Gargoton, je croise deux skieurs qui descendent après avoir passé la nuit au refuge d’Arbarétan. ils m’informent que la visibilité est nulle vers 1800 m ! Je décide de continuer jusqu’à la limite de la visibilité.

Effectivement arrivé dans les dernières bosses, la visibilité est nulle et je décide de rebrousser chemin pour profiter de la quinzaine de centimètres de poudreuse inégale car le vent a bien soufflé !  C’est facile à skier dans la grande combe, puis les arcosses du Gargoton. Le raidillon se passe bien aussi puis je déchausse pour traverser la rivière, descendre à pied et je rechausse sur la piste forestière.

Catégories : Le blogSki de randonnée

1 commentaire

Geneviève

Geneviève · mer. 17 Mar. 2021 à 8 h 26

Bravo, Didier, pour ton incursion dans le monde sauvage du Gargoton, en solo, heureux de ressentir le”wilderness” !
Merci pour ce compte-rendu !
Geneviève

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :