Sur la trace du sanglier avec Didier !

Dimanche 14 février, était-ce déjà le dernier jour de l’hiver 2021… ? Il faisait bien frais lorsque nous nous sommes retrouvés sur le parking de la mairie de Presle, Didier qui nous emmenait, Nicole, Jean-Noël, Rosario et moi.

Grâce aux deux fringants 4×4 de Didier et de Rosario, nous avons pu chausser les skis assez haut sur la piste de Prodin. J’ai été distraite du reste de la piste par le spectacle féerique des arbres chargés de neige, entre lesquels le soleil commençait à pointer quelques rayons.

Nous aurions pu poursuivre par l’itinéraire classique, mais… le titre de la sortie ne vous aura pas échappé : “Sur la trace du sanglier”… c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés le long d’une jolie piste en contrebas de la crête, en direction du refuge de la Grande Montagne. Tout allait bien jusqu’à ce que… mais bon sang, d’après Fifi Génie il devrait être là ce chemin ! Oui mais… un petit sentier recouvert de neige ça ne se trouve pas si facilement… nous voilà donc partis dré dans l’pentu, dans le talus entre les arbres… sur la trace du sanglier !!!

Après quelques conversions plus ou moins scabreuses nous avons fini par retrouver des traces de raquettes qui nous ont menés sains et saufs jusqu’au refuge de la Grande Montagne. De là il nous restait à remonter la pente au-dessus du refuge pour rejoindre la crête, et gagner ensuite notre objectif de la journée, le Chapotet.

De là-haut c’est toujours aussi beau ! La vue plongeante sur les vallées et sommets alentour me ravit chaque fois… Nous avons donc pris le temps de savourer le paysage… et nos picnics ! Le temps d’envisager par où nous allions descendre pour profiter au maximum de la récente manne envoyée par le ciel sur la terre des skieurs… La pente nord au-dessus du chalet du Verneil a comblé nos attentes, en nous offrant une des plus belles poudreuses de la saison ! Une petite coulée de surface au départ m’a entraînée dans un arbuste, dont je me suis sortie après quelques contorsions abdominales… plus bas c’était au tour de Didier de goûter d’un peu trop près cette superbe neige !

Malheureusement tout a une fin, et nous nous sommes rapidement retrouvés sur la piste qui relie le chalet du Verneil à la chapelle de Prodin. “C’est pas long” nous a dit Didier, “on n’a qu’à juste remettre l’arrière des fixations en position montée”… personnellement j’ai fini par remettre mes peaux, et je ne l’ai pas regretté… il y en a même qui ont dit qu’ils auraient mieux fait d’en faire autant… !

Enfin arrivés à Prodin, il nous restait à redescendre la piste jusqu’aux voitures, dans une neige tracée mais non gelée… exercice bien éprouvant tout de même pour les cuisses !

Merci encore Didier pour cet itinéraire un peu “sanglier”, qui nous a permis de trouver encore des champs de neige vierge ! Et merci les amis pour votre compagnie, il n’est pas toujours nécessaire d’aller bien loin pour passer une excellente journée en montagne !

Catégories : Le blogSki de randonnée

1 commentaire

Geneviève · lun. 22 Fév. 2021 à 14 h 07

Salut à l’un des petits marcassins entraînés par le sanglier en chef, Didier ! Son récit fait rêver !
Merci pour cette volée de neige fraîche venue tout droit de Chapotet !

Les commentaires sont fermés.